Questions Fréquentes

Le kératocône est une dystrophie cornéenne se manifestant par une protrusion non inflammatoire de la cornée dans sa région axiale, apparaissant généralement dans l'adolescence et entrainant une diminution de l'acuité visuelle du fait d'un important astigmatisme irrégulier et souvent de la survenue d'opacités cornéennes.

01

Mon kératocône est-il irréversible ?

 

Oui, il est toujours irréversible et souvent évolutif, ce qui rend nécessaire un suivi régulier des topographies cornéennes et un contrôle deux fois par an de la compatibilité entre la géométrie de la lentille et la cornée kératocônique.

02

Vais-je devenir aveugle avec mon kératocône?

 

Non,  car l’évolution d'un kératocône est lente et il existe plusieurs solutions pour ralentir voire stopper cette évolution. Le kératocône ne peut, théoriquement, aboutir à une perforation de la cornée et n’est pas considéré comme une affection comportant un risque classique de cécité. 

03

Pourquoi moi ?

 

Des facteurs génétiques pas encore totalement identifiés contribuent également à la survenance de plusieurs cas de kératocônes dans une même famille au sens large, cette condition pouvant "sauter" une ou plusieurs générations. De plus, la présence d’un terrain allergique (atopie) est retrouvée chez près de 50% des patients. 

04

05

06

07

08

Mes enfants courrent-ils un risque ?

 

Les antécédents familiaux de kératocône sont retrouvés pour 10 % des patients si l’un des deux parents est atteint. Dans certaine famille des gènes communs ont été retrouvés.

Il y a-t-il un métier que je ne puisse pas exercer ?

A priori, non. Dans la majorité des cas, une acuité visuelle suffisante est restaurée pour mener à bien une occupation professionnelle.

Mes deux yeux seront-ils atteints à terme ? 

Probablement, car les deux yeux sont atteints (kératocône bilatéral) dans environ 90% des cas.

Il y a-t-il des sports qui me soient interdits ?  

Oui. Du fait de l'amincissement de la zone centrale de la cornée, tout sport de combat ou violent est fortement déconseillé. 

Avec un kératocône, peut-on se faire opérer au laser pour réduire la myopie ?  

Non. Un kératocône avéré représente le plus souvent une contre-indication à la chirurgie réfractive. Toutefois, seule une consultation aupès d'un chirurgien établira la possibilité d'une telle opération.

09

Dois-je me faire suivre régulièrement ?

Oui, ceci est très important car l’évolution du kératocône n’est pas prévisible. D’autant plus, pour les personnes équipées en lentilles sur mesures dont les paramètres doivent en permanence être en parfaite indexation avec les topographies cornéennes.

10

11

12

Le kératocône est il contagieux ? 

Non.

Que puis-je faire pour ralentir l'évolution de mon kératocône ? 

Outre le suivi régulier, rien, si ce n'est d'éviter de vous frotter les yeux, ce qui a été démontré comme étant un facteur aggravant en cas de kératocône.

Est-ce une condition rare ?

Suivant les sources, un kératocône est trouvé dans un cas sur 1500 à 2000 personnes environ.

L'Institut du Kératocône

Nouvelle adresse:
Centre Médical Charrier
3 boulevard Albert Charrier
13090 Aix en Provence
Secrétariat
04 42 29 55 37

Du lundi au vendredi de 8H30 à 18H30